enfer

  • Éternel Duel

    L’éternel combat entre le bien et le mal

    Dans la mythologie égyptienne, Anubis « celui qui a la tête d’un chien sauvage » est le dieu des funérailles et le Seigneur des défunts. Il sera plus tard supplanté par OsirisOsiris, assisté de 42 juges divins, procède au jugement des âmes tandis qu’Anubis en assure la pesée. Les défunts doivent passer cette épreuve avec succès s’ils veulent renaître dans l’au-delà. Dans le royaume des morts où règne l’obscurité, on trouve des êtres malfaisants comme le serpent ApophisLa mythologie grecque a exercé une profonde influence sur la culture occidentale. Les mythes de la création offrent d’étonnantes similitudes avec certains récits mythiques du Proche-Orient ancien. Les mythologies grecques et indo-européennes présentent de nombreux points communs et se sont probablement inspirées des mêmes sources. Les principales divinités habitaient le mont Olympe. Zeus, dieu suprême, régnait sur le ciel. Hadès gouvernait les enfers (Pluton chez les Romains). Selon la mythologie grecque, au tout début, seul existe le Chaos d’où surgissent Gaïa (la Terre), Eros (Dieu de l’Amour), le Tartare (les enfers), l’Erèbe (ténèbres des enfers) et la Nuit (ténèbres de la terre). Concernant le voyage des défunts vers l’au-delà, il y a des similitudes avec la mythologie égyptienne. Après leur décès, les morts sont conduits à la frontière du monde souterrain par Hermès. Charon leur fait passer dans sa barque les eaux noires du Styx, un grand fleuve séparant le monde souterrain du monde des vivants. A leur arrivée, les morts sont jugés. Cependant, l’Hadès n’est pas un lieu de torture comme peut l’être notre enfer. Par contre, on s’y ennuie ferme. Les Justes se voient parfois autoriser à vivre dans une sorte de paradis, l’Elysée ou Champs ElyséesLe Tartare est une sorte d’enfer qui se situe dans la partie la plus obscure de l’Hadès. On y enferme ceux qui ont commis des crimes particulièrement odieux. Nul ne peut s’échapper de l’Hadès qui est gardé par Cerbère, le chien à trois têtes. Dans les différents mythes, le genre humain devient l’enjeu de la lutte cosmique. Cette lutte est bien retranscrite dans le panthéon hindou. Les devas, êtres divins, habitent le niveau supérieur. Le niveau intermédiaire est la Terre, habitée par les humains. Le niveau inférieur appartient aux asouras, des démons qui détiennent des pouvoirs occultes. Devas et asouras se livrent des luttes permanentes. Vishnu est là pour restaurer l’équilibre au cas où l’un des niveaux prendrait le dessus sur l’autre. L’humanité est prise au milieu de cette guerre cosmique. C’est la lutte entre le bien et le mal. Chacun est libre de choisir son comportement et doit donc affronter ses propres démons.

    V. Battaglia                              

    Nous ne saurions trop vous recommander à considérer tout ceci avant de débuter votre partie Andegemon...

    andegemon-logomail-500-3.png

  • Polyptyque de Beaune

    Art sacré

     

    Rogier van der Weyden est le second pilier de l'art flamand du 15e siècle. Il déroule une carrière très brillante, installé à Bruxelles après un apprentissage à Tournai. Au service de la cour de Bourgogne et des institutions civiles et religieuses voisines, il connaît un immense succès commercial. Son atelier nous a laissé d'assez nombreux tableaux (35 d'après le catalogue raisonné de Dirk de Vos) mais aussi quelques dessins (une quinzaine d'attributions à l'atelier, très peu étant considérés comme de la main du maître). Leur dénombrement est rendu difficile par l'absence de signature et surtout l'abondance des copies ultérieures (pour voir la suite...)

    Ange

    Ici, détail du polyptyque du jugement dernier que l'on peut admirer

    à l'hotel dieu de Beaune

    Pour en savoir plus, consultez La droite ligne de Rogier van der Weyden (2)

    #Andegemon #Artips #Archange

    Andegemon-Logomail-500.png

     

  • Sérénité ou folie du joueur

    Memling

    Peu importe où j'irai après la mort, car des deux côtés j'ai des amis qui m'attendent.

    Andegemon-Logomail-500.png